The big egg – le gros œuf

P1030781_s
aeolus a été « encapsulé » dans le gros œuf. Il est à l’intérieur de la coiffe de Vega. On peut encore le voir et le toucher, mais seulement à travers la petite porte circulaire en bas de la coiffe.
aeolus has been « encapsulated » in the big egg. It is inside the shroud of Vega. We can still see and touch it, but only through the small circular door at the bottom of the shroud.

dessin – cartoon

P1030731_s
aeolus juste avant l’ »encapsulation ». Les dernières flammes rouges, en particulier la feuille de protection du télescope, ont été retirées. aeolus est terminé, comme pour le vol, du point de vue du matériel.
aeolus just prior to the « encapsulation ». The last red tag items, especially the foil which protected the telescope, were removed. aeolus is finished, as for flight, from hardware point of view.

P1030766_s
Pour finir, une photo avec mon ami Gianfranco Spinella. Gianfranco était déjà là au tout début de aeolus. Il s’occupe maintenant des lancements de certains des satellites dóbservation de la Terre de l’Agence Spatiale Européenne. Nous avions déjà fait Envisat ensemble et partagions le même bureau pendant la campagne de lancement Envisat, tous les deux tout seuls à la manœuvre deux mois avant le lancement. Plus fidèle, doux et compétent que Gianfranco, vous ne trouverez pas.
To end up, a picture with my friend Gianfranco Spinella. Gianfranco was already at the very beginning of aeolus. He is now busy with the launches of some of the Earth observation satellites of the European Space Agency. We already did Envisat together and shared the same office during the launch campaign of Envisat, us two at the manoeuvre two months prior to the launch. More faithful, sweet and competent than Gianfranco, you won’t find.

All pictures, Gilles Labruyère, ESA

22 réponses à “The big egg – le gros œuf”

    • Il est vrai que nos absolu respect et confiance réciproques ont rendu la préparation du lancement, vu de mon côté, beaucoup plus facile que ce que j’aurais rencontré sans Gianfranco !
      Merci, bises, et une belle journée à toi, Malyloup.

      Aimé par 1 personne

    • Chocolat, en salle blanche ? Tu prends des risques, Anatole ! Non, tout est mécanique; pas de soudure, pas de collage. La liaison entre les deux demi-coiffes s’effectue avec un grand nombre de grosses goupilles auto-bloquantes, tout le long de la ligne de séparation.
      Merci, Anatole, et une très belle journée à toi.

      Aimé par 1 personne

      • Encore une question technique , Gilles : cette coiffe va être larguée à une certaine altitude et retomber sur terre , je suppose . – 1) à quelle altitude ? – 2) va-t-elle se consumer dans l’atmosphère ? – 3) ne risque-t-elle pas de toucher Aeolus lors du largage ?

        je sais , je suis curieux . Merci pour tes réponses .

        Aimé par 1 personne

        • La coiffe est larguée à 236.31 s à environ 250 km d’altitude. Les deux demi-coiffes retombent dans l’Atlantique, sans se consumer. La marine est prévenue. C’est même indiqué sur les cartes marines. Ne risque-t-elle pas de toucher aeolus ? Bonne question ! Les demi-coiffes sont éjectées vers l’extérieur, en prenant appui sur la partie basse. Elles s’éloignent donc de aeolus. En revanche la séparation est violente et le bas des demi-coiffes entre en vibrations. Pendant ces vibrations, le bas des demi-coiffes se ferme un peu. Les prédictions montrent que les demi-coiffes passent loin de aeolus. Heureusement !
          Merci, Walter, et une belle journée à toi.

          Aimé par 2 personnes

    • I did not know about HIRDLS, Corwin ! I read from Godard that the 80% obscuration may come from a piece of thermal blanket torn of during launch. That might still happen to us … though I wish not !
      Many thanks and a good day to you.

      J’aime

  1. De le savoir encapsulé, tout à coup, ouf, pas sûre… ;o(
    Ne reste qu’à souhaiter qu’il sourit comme toi à l’idée de ce qui s’en vient…
    Cette idée, aussi, de donner une âme à un satellite… ;o)

    Aimé par 1 personne

    • Il est sur le lanceur, maintenant. Je n’imagine pas qu’il en soit triste. Cela fait 15 ans qu’il entend parler se sa compagne d’un moment … et les voilà ensembles.
      Merci, bises, Caroline, et un doux après-midi à toi.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :