hard work – travail intense

P1020194_s
Airbus Space & Defence at work. Finishing aeolus instrument thermal blanket & disconnecting the electronics cabinets. It goes fast and well tonight !
Airbus Space & Defence au travail. En train de terminer la protection thermique de l’instrument de aeolus & de déconnecter les baies d’électroniques. Ça va vite et bien ce soir !

photo Gilles Labruyère, ESA

2 réponses à « hard work – travail intense »

  1. Une petite coquille dans le texte « travai », c’est 14 juillet en Guyanne sans doute ?
    Une fois placé en orbite, on peut encore contrôler sa trajectoire à distance ?
    A pluche.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, Anatole ! La coquille est corrigée. Il est vrai que j’étais un peu pressé de quitter le travail, vendredi soir.
      Une fois en orbite, on peut encore contrôler l’altitude de l’orbite et son inclinaison par rapport à l’équateur … dans la mesure où il reste du fuel pour le faire. Il y aura 264 Kg de fuel à bord. La grande majorité est pour compenser la traînée atmosphérique qui existe encore à 320 km d’altitude et donc remonter la hauteur de l’orbite. La correction de l’inclinaison est rare. Tout ceci se fait de l’ESOC à Darmstadt par télécommande après validation des commandes au sol.
      Merci, Anatole, et une belle journée à toi.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :